« Mon tendre complot… » SE01 EP09 FINAL : Paris Dernière

Complot Chat cat illuminati bébé baby

Dans le dernier épisode de « Mon tendre complot … » : Julian entre en contact avec l’équipe de mes propres recherches par l’intermédiaire du mystérieux chercheur aveugle britannique Luke Rony. Il se retrouve enfin dans une soirée mondaine et décadente organisée par le célèbre Chef des Illuminati « Zargo Riviera » qui, après avoir montré sa véritable nature de Chat humanoïde mangeur de bébé, lui propose de rentrer dans les rangs de sa grande société conspiratrice. Découvrez l’issue de cet épisode de clôture de la saison 1 de « Mon tendre complot » 

Qu’est-ce qui se passe ?

« Qu’est-ce qui se passe ?  » La voix nasillarde de Thierry Ardisson répète avec une lassitude feinte cette question en l’air. Le générique de Paris Dernière débute : une reprise the « Kid Are United » de Sham69 en version bossa nova pute de « nouvelle Vague », illustre l’image en vision subjective du reporter de la nuit.

« Bon et toi là, qu’est-ce qui se passe ?  » La caméra de Thierry Ardisson cadre mal une brune en robe de soirée assise les jambes croisées sur un sofa avec à ses côté un homme en pleine montée de trip. Elle fume une menthol qui tremble dans sa main, quand elle ne fume pas, elle ronge le bout de ses ongles peints de rouge.

– Ce qui se passe ? C’est qu’on est dans la soirée de Zargo, un peu THE PLACE to be à paris
– Qu’est-ce qui t’excite dans les soirées de Zargo ? » Elle semble réfléchir longuement, il reprend :
Qu’est-ce qui t’excite chez Zargo ? » Elle le regarde avec des yeux électrisés et un sourire catin:
– Le pouvoir.

La caméra est déjà ailleurs. Il filme Julian au milieu de la pièce, on ne réussit à entendre que quelques bribes, Julian semble entre la terreur et la colère

« … Jamais je ne rentrerai dans vos ordres et me placerait du côté du mal ! …. »

Sa caméra tourne ennuyée par la scène sur la salle et s’arrête sur Cyril Hanounah adossé à une statue grecque.

« On se fait chier là un peu Cyrile ?  »

« Bah ouais ma petite beauté… C’est toujours les moments un peu solennels qui sont emmerdants dans les soirées illus, mais je te jure, t’enlève ça on passe des superbes soirées détendues du gland »

« Et toi t’as fait quoi de fou ce soir ?  »

« Ah bah à part que c’est peut-être le seul endroit à Paris où tu trouve la coke la plus pure du continent, il y a eu du mouvement ici… Putain… De la salope de luxe de première catégorie… Et ce qu’on fait aussi ici, on peut pas le faire ailleurs… On m’a livré Loanna et j’ai pu lui bruler les tétons faire des trucs de ouf ! Tout ça parce qu’elle voulait retrouver une place dans le PAF. Tu comprends ma petite beauté ? »

« Bon et à part ça il fout quoi ce type ici au milieu de la pièce ?  » lui demanda Thierry entre deux tafs de Phillip Morris.

« Ah lui ? Je sais pas. Parait que c’est un mec important, Zargo veut le faire rentrer dans la confrérie. Perso, je comprends pas. Qui le connait celui là ? Il a même pas un talk sur TNT ou une usine en Inde, on se demande bien ce qui lui trouve, au départ je pensais que c’était un mignon, une commande pour Pamela. »

Cyril se retourna face à Thierry et le questionna surpris :

« Et toi ma petite beauté ? Qu’est-ce que tu fous c’est pas Taddei qui gère Paris – Dernière ? »

« Bah non, t’as pas suivi ? Il est passé du côté des reptiliens et maintenant qu’il est tricard, bah j’ai repris du galon sur cette émission, enfin je parle de la chaine interne, Pyramide TV »

 

L’amour à l’épreuve des balles

On vit une équipe de videurs s’approchant, en joue, de Julian. La caméra se tourna vers Julian qui tentait de reculer vers la sortie, acculé.

La lumière s’éteint, on entendit des coups de feu suivis de nombreux cris. Resta alors la lumière de la camera qui montra, dans son halo blanc en sur exposition, des personnes en panique alors que des coups de feux tonnèrent dans l’obscurité. On vit  un serveur balancer un plateau qui se planta dans la tête d’un Semaphoros, un videur en sang, le pistolet en joue sur une ombre fugace, Lilianne Betancourt à même le sol complètement désorientée. 

La camera lâcha son cadre, on devinait Thierry Ardisson tentant de se faufiler dans le chaos. Il se retrouva prêt du sofa rouge et filma, en lieu et place de la Bimbo, Julian et Pamela.

Pamela avait une blessure au flanc, Thierry ne perdit pas une miette :

« Julian, je n’ai jamais cessé de t’aimer. Je ne t’ai jamais trahi, j’ai du, pour m’introduire au plus près du pouvoir illuminati, travailler ma couverture et pour cela, tu devais me haïr Julian » 

« Oh Pamela ma colombe au bec d’acier, mon soldat au torse prodigue, ma liane incorruptible, comment ai-je pu douter de toi… »

Julian qui tenait Pamela dans ses bras ensanglantés l’embrassa avec la tendresse d’un coeur qui aime pour l’éternité.

« Il faut que je te sorte de là Pam »

En cet instant, la lumière revint.

La caméra de thierry fit des bons entre les divers recoins de la salle. Zargo était revenu depuis longtemps sur son trône en hauteur, impassible, au centre de la pièce, un homme, en tenue de serveur débraillé, un flingue dans chaque main semblait hors de lui et haletant.

« ZARRRGOOOOO !!!! » Cria-t-il, juste avant de vider ses deux chargeurs au plafond et jeter ses deux armes par terre.

Deux rangées s’étaient créées, les convives et les services de sécurité d’un côté, les serveurs, intendants de la soirées, tous armées d’armes automatiques d’un autre.

Zargo, se leva la mine sévère.

« Petit frère… Il fallait encore que tu fasses un caprice… Mère n’apprécierait pas trop, elle tolérait ta petite activité minable de journaliste d’un média que personne ne lit, mais là tu commences à dépasser les bornes »

W. Riviera, comme insensible à toute parole sortie de la bouche de son frère, brandit le point en l’air :

« MPR VAINCRA !!!!! »

En trois bons, il se retrouva devant la tête de chat de Zargo dans lequel il enfonça un point fiévreux, pendant que les serveurs crièrent « Hourra ! » à l’unisson et  tirèrent sur les videurs qui se barricadaient déjà derrière les statues.

So long suckers !

La camera se coupa. On retrouva Thierry Ardisson devant les marches de l’entrée de l’hôtel particulier, discutant avec le voiturier.

« C’est toujours chaud comme ça les soirées ici ? »

« Ah moi j’en sais rien, c’est ma première mission, ils changent de staf à chaque soirée. Attendez-moi, je dois servir un client »

La caméra se tourna vers les marches. Julian tenait dans ses bras, le corps sculptural de Pamela qui semblait inconsciente.

Il s’en approcha :

« Bon alors, ça s’est pas passé exactement comme prévu la soirée, nan ?  »

Julian continuait à descendre les marches lentement, la caméra se tourna, le voiturier ramena un camion aux vitres teintées, augmentée d’une parabole.

« Hein du con ! Tu crois que tu vas t’en sortir avec ce grabuge ? »

Julian se tourna froid comme un mur de glace vers Ardisson.

« A partir d’aujourd’hui, les illuminati sont de l’histoire ancienne »

L’image se fissura et devient grise. Julian avait donné un coup de tête à Thierry Ardisson.

LES ILLUMINATI ONT-ILS ETES VAINCUS PAR LES CHERCHEURS DE VERITES ET L’EQUIPE DE MES PROPRES RECHERCHES ? W. RIVIERA A-T-IL TENU TÊTE A SON FRERE JUSQU’A LE NEUTRALISER ? PARIS DERNIERE VA-T-IL REVENIR AVEC THIERRY ARDISSON ? POURQUOI TROUVE-T-ON DE LA COKE DE SI MAUVAISE QUALITE A PARIS ?

VOUS LE SAUREZ DANS LA PROCHAINE SAISONS DE…. 

« MON TENDRE COMPLOT … »

REVOIR TOUS LES EPISODES DE LA SAISON 1 

Comments

comments